Centenaire Cioran (4)

Numéro CIORAN de la Revue TRANSILVANIA de Sibiu (Roumanie)
Sommaire du no. 1/2012
Numéro coordonné par Dumitra BARON, maître-assistante docteur à l’Université “Lucian Blaga” de Sibiu
Căderea în IstorieAlexandru Matei, Emil Cioran ou l’alibi de l’Histoire / 1
Anca Mitroi, Cioran ou “Comment peut-on être Européen?” / 5
Simona Drăgan, Cioran şi critificţiunea istorică / 8
Scott Sprenger, Cioran on Jews, Nationalism and the Inconvenience of Being Born Somewhere / 12
Anca Andreea Chetrariu, La réception et la traduction du philosophe Emil Cioran pendant et après le régime communiste en Roumanie/ 16Stil şi scriiturăAriane Lüthi, Emil Cioran, faiseur de notes invétéré / 21
Rémy Gagnon, E.M. Cioran et le mouvement continu du désengagement / 29
Raluca Romaniuc, L’irréparable dans l’écriture de Cioran / 34
Eugène van Itterbeek, Les “paradis du silence” / 39
Şerban Axinte, Ispita romanului de a nu exista / 42
Dumitra Baron, L’écriture thérapeutique ou la création à rebours/ 46Cioran şi Ceilalţi

Christy Wampole, Cioran’s Providential Bicycle / 51
Doina Constantinescu, Emil Cioran et Arthur Schopenhauer. Rendez-vous intellectuel et reverberations mélancoliques / 55
Rodica Fofiu, La correspondance de Cioran avec son frère Aurel / 65

Cărţi în dezbatere

André Laidli, Le „Précis de décomposition” d’Emil Cioran (1949) : Naissance d’un « moraliste français » / 72
Maria-Otilia Oprea, Essai d’herméneutique théologique de la problématique du livre. „De l’inconvénient d’être né” / 78

Critica criticii

Adriana Teodorescu, Cui i-e frică de transdisciplinaritate sau o (re)găsire a lui Cioran / 86
Radu Vancu, Despre Cioran şi fascinaţia melancoliei / 93
Mirela Ocinic, Cioran despre cultură, trăire, limbaj / 95

Anúncios