Audiovisual: “Entre utopies dangereuses et postures nihilistes, y a-t-il une place pour l’espoir ?” (Janine Moithy)

janine

Face Ă  ce que les Anciens nommaient le tragique, Ă  savoir l’existence de la mort et du mal, l’homme a dĂ©veloppĂ© deux attitudes antagonistes : une confiance absolue en la capacitĂ© de l’homme Ă  rĂ©soudre les problĂšmes de la nature (l’utopie) et la conviction que rien ne pourra changer (le nihilisme). Ces deux mouvements ont coexistĂ© et se sont respectivement affirmĂ©s au cours de l’histoire.

Aujourd’hui, la sociĂ©tĂ© opĂšre un profond retour Ă  une attitude nihiliste : les totalitarismes meurtriers qu’ont Ă©tĂ© le nazisme et le communisme, la prise de conscience des limites de la science et la perte de confiance en la politique ont fait sombrer la sociĂ©tĂ© dans une Ă©norme dĂ©pression. Pour oublier ce qui l’interpelle, elle se jette dans le prĂ©sent avec la surconsommation, la drogue, le virtuel : elle se vide la tĂȘte.

Ce retour au nihilisme n’est toutefois pas dĂ©pourvu d’espoir car il a l’avantage d’ĂȘtre lucide. C’est en regardant la rĂ©alitĂ© et non plus ses rĂȘves que l’homme pourra transformer les choses.

La confĂ©rence a Ă©tĂ© donnĂ©e Ă  l’UniversitĂ© Victor Segalen Bordeaux 2 dans le cadre du cycle de confĂ©rences “L’invitĂ© du Mercredi” / Saison 2003-2004 sur le thĂšme “Demain”. Service culturel UniversitĂ© Victor Segalen de Bordeaux 2 / DCAM /

 Entre utopies dangereuses et postures nihilistes, y a-t-il une place pour l’espoir ?