“Saudade et nostalgie de l’absolu chez Fernando Pessoa et Emil Cioran” (Paulo Borges)

ANALE SERIA DREPT, volumul XXVI, 2017, Universitatea “Tibiscus” din Timișoara

Title: Saudade and the Nostalgia of the Absolute in Fernando Pessoa’s and Emil Cioran’s Works

Abstract: Driven by a common rejection or questioning of self-centered individuation, Fernando Pessoa and Emil Cioran live, in a different way, what can be considered the most daring and radical adventure, the test that transcends all the limits of thought, life and existence. They are both writers from the margins of the dominant European culture who are conscious of experiencing the end of the civilizational cycle that define them. The topic of nostalgia or violent saudade due to the unconditioned, sensed and experienced as an irreducible instance to the constitution of the subject in the world is frequently encountered.
Keywords: Emil Cioran, Fernando Pessoa, saudade

Poussés par un rejet commun ou questionnement de l’individuation centrée sur elle-même, Fernando Pessoa et Emil Cioran vivent, de manière différente, ce que l’on peut considérer comme étant l’aventure la plus osée et radicale, l’essai de transcender toutes les limites de la pensée, de la vie et de l’existence. Penseurs et écrivains originaires d’endroits en marge de la culture européenne dominante et profondément conscients de vivre la fin du cycle civilisationnel dont ils proviennent, leur force surgit également de l’élan de libération des idoles de cette même culture et civilisation, des normes que l’on suppose mentalement correctes, sans s’arrêter face aux supposées limites de l’homme et de la réalité, dans une titanesque et iconoclaste hybris de dépassement de tout, du sujet et de soi-même, d’une nostalgie ou saudade violente de l’inconditionné, pressenti et expérimenté comme une instance irréductible à la constitution du sujet dans le monde, au monde qui pour lui se constitue et fonde sans avoir en arrière-plan toute l’expérience possible… [PDF]