“Madrigal triste” (Charles Baudelaire)

I Que m’importe que tu sois sage? Sois belle! Et sois triste! Les pleurs Ajoutent un charme au visage, Comme le fleuve au paysage; L’orage rajeunit les fleurs. Je t’aime surtout quand la joie S’enfuit de ton front terrassé; Quand ton coeur dans l’horreur se noie; Quand sur ton présent se déploie Le nuage affreux…

Leia mais

“Comment vivre au temps de la mort de Dieu ? Cioran et le défi de l’existence sceptique” (Catherine Sylvestre)

Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en Science Politique, Université du Québec à Montréal, 2017. RÉSUMÉ En postulant la mort de Dieu, Nietzsche abandonne l’humanité devant la question suivante: comment vivre sans absolu ? L’œuvre d’Emil Cioran s’articule autour de cette interrogation et tente d’y répondre. Elle s’insère dans un continuum de pensée…

Leia mais

“Une expression de la modernité” (Sylvain David)

Un héroïsme à rebours. Montreal: Presses Universitaires de Montreal, 2006, p. 59-83. On peut parfaitement concevoir que l’époque moderne — qui commença par une explosion d’activité humaine si neuve, si riche de promesses — s’achève dans la passivité la plus inerte, la plus stérile que l’Histoire ait jamais connue. Hannah Arendt Comme on l’a vu dans…

Leia mais

Les modernes et la négativité

Par Daniele Carluccio, publié dans Fabula – Recherche en littérature Modernités, n° 33, 2012 : « Nihilismes ? », sous la direction de Éric Benoit et Dominique Rabaté, EAN 9782867817663. Mot(s)-clé(s): Modernité – Littérature – Nihilisme – Néant Explorer la littérature moderne revient à se confronter, inévitablement, à la négativité qui lui est inhérente. La revue Modernités,…

Leia mais